39. Les auditeurs doivent disposer des compétences nécessaires ou y avoir accès.

Les membres de l’équipe d’audit doivent posséder collectivement les connaissances, les compétences et l’expertise nécessaires pour mener à bien l’audit. Ils doivent donc disposer d’une connaissance et d’une expérience pratique du type d’audit réalisé, être au fait des normes et de la législation applicables, connaître les opérations de l’entité, ainsi que posséder la capacité et l’expérience pour exercer un jugement professionnel. Pour tous les audits, il convient de recruter du personnel doté des qualifications appropriées, d’offrir au personnel des possibilités d’évolution et des formations, d’élaborer des manuels et d’autres orientations et instructions écrites concernant la conduite des audits, ainsi que d’affecter suffisamment de ressources à ces derniers. Les auditeurs doivent conserver leurs compétences professionnelles grâce à un perfectionnement professionnel permanent.

En vertu du mandat de l’ISC et de la législation applicable, l’auditeur peut utiliser les travaux des auditeurs internes, d’autres auditeurs ou d’experts, lorsque cela est justifié ou nécessaire. Les procédures mises en oeuvre par l’auditeur doivent constituer une base suffisante pour lui permettre d’utiliser les travaux d’autres personnes. En outre, l’auditeur doit obtenir dans tous les cas des éléments probants qui attestent la compétence et l’indépendance des autres auditeurs ou des experts, ainsi que la qualité des travaux réalisés. Cependant, l’ISC est seule responsable de tout rapport ou opinion d’audit qu’elle pourrait établir sur le sujet considéré, cette responsabilité n’étant pas réduite par l’utilisation des travaux réalisés par d’autres intervenants.

Les objectifs de l’audit interne diffèrent de ceux de l’audit externe. Cependant, les audits interne et externe encouragent la bonne gouvernance en favorisant la transparence et l’obligation de rendre compte en ce qui concerne l’utilisation des ressources publiques, ainsi que l’économie, l’efficience et l’efficacité de l’administration publique. Ces audits offrent ainsi des possibilités de coordination et de coopération, ainsi que d’élimination des doubles emplois.

Plusieurs ISC utilisent les travaux d’autres auditeurs aux niveaux de l’État fédéré, de la province, de la région, du district ou au niveau local. Elles recourent parfois également aux travaux d’audit menés par des entreprises publiques de comptabilité concernant l’objectif d’audit. Il convient de s’assurer que tous ces travaux ont été réalisés conformément aux normes d’audit applicables au contrôle des finances publiques.

Les audits dans certains domaines font appel à des techniques, des méthodes ou des compétences spécialisées dont l’ISC ne dispose pas en interne. En l’occurrence, l’ISC peut avoir recours à des experts pour lui apporter les connaissances nécessaires, pour réaliser des tâches spécifiques ou à d’autres fins.


INTOSAI ref. Principes fondamentaux du contrôle des finances publiques(pdf) (ISSAI-100).
#tagcoding hashtag: #issai139



en en.gif
fr fr.gif
nl nl.gif